Assurance de prêt immobilier

COMPRENDRE
L’ASSURANCE DE PRÊT

Retrouvez le lexique de l’assurance de prêt avec les explications sur les différentes garanties proposées
par les contrats du marché.

L’ASSURANCE BANCAIRE,
UNE OBLIGATION ?

Les banques proposent systématiquement leur assurance emprunteur à des tarifs élevés.
Mais quelles sont vos obligations ?

DEMANDER
UN DEVIS EN LIGNE

Demandez votre devis en ligne !

Recevez un comparatif des tarifs de nos partenaires sous 48 heures.

 

COMPRENDRE L’ASSURANCE DE PRÊT

DC : L’assurance rembourse le crédit à hauteur de la quotité (pourcentage) assurée du capital restant dû, si l’un des emprunteurs décède.

PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) : L’assurance rembourse le crédit à hauteur de la quotité (pourcentage) assurée du capital restant dû, si l’un des emprunteurs est dans l’incapacité totale de travailler et est obligé de faire appel à une personne pour exécuter les actes de la vie courante.

ITT (Incapacité Temporaire Totale de travail) : L’assurance rembourse les échéances du prêt à hauteur de la quotité (pourcentage) assurée, si l’un des emprunteurs est dans l’incapacité d’exercer sa profession (ou toutes professions selon les compagnies d’assurance) temporairement suite à un accident ou une maladie.

IPT (Invalidité Permanente Totale) : L’assurance rembourse le prêt à hauteur de la quotité assurée, si l’un des emprunteurs est dans l’incapacité définitive de travailler (taux d’invalidité supérieur à 66%).

IPP (Invalidité Permanente Partielle) : L’assurance rembourse en général 50% des mensualités, si l’un des emprunteurs est dans l’incapacité d’exercer sa profession (taux d’invalidité généralement compris entre 33% et 66%).

IP (Invalidité Professionnelle) : Cette garantie est spécifique aux professions médicales, paramédicales et vétérinaires. L’assurance rembourse le prêt à hauteur de la quotité assurée, si l’un des emprunteurs est dans l’incapacité définitive d’exercer sa profession. Contrairement à l’IPT, l’invalidité est généralement estimée en fonction de sa profession et non d’un barème applicable  à tous.

La garantie chômage : L’assurance rembourse 50% des mensualités, si l’un des emprunteurs se retrouve au chômage. Cependant les conditions pour en bénéficier sont assez strictes.

La quotité assurée : La quotité désigne le pourcentage du prêt assuré. Prenons l’exemple d’un couple ayant assuré un prêt de 100 000€ à hauteur de 50% chacun. Si l’un des deux assurés décède l’assureur remboursera 50% du capital restant dû du prêt à la banque soit dans notre exemple 50 000€. S’ils s’étaient assurés à 100% chacun, le prêt aurait été intégralement remboursé.

 

 

L’ASSURANCE BANCAIRE, UNE OBLIGATION ?

Dans un projet immobilier, il ne faut pas prendre à la légère le coût de l’assurance. Celui-ci peut représenter 1/3 du coût total de l’opération !

Les banques proposent systématiquement leur assurance groupe. Celles-ci sont très couteuses pour deux raisons :

  • Elles sont standardisées : pour faire simple, vous payez pour des garanties qui ne vous sont pas forcément adaptées.
  • Elles sont tarifées sur capital initial : tout au long de votre prêt, vous payez une assurance calculée sur le montant initial du prêt alors que vous n’êtes couvert que sur la partie restant à rembourser !

Mais existe-t-il une alternative?

Oui, c’est ce que l’on appelle une délégation d’assurance. Vous faites le crédit dans une banque et l’assurance « ailleurs ». L’intérêt de faire une délégation d’assurance est de fortement baisser son coût. Les assureurs extérieurs à la banque proposent des contrats sur mesure, de plus les mensualités d’assurance sont calculées sur le montant restant à rembourser et non sur la totalité du prêt. Les échéances varieront donc d’année en année, à mesure que le prêt est remboursé et en fonction de votre âge.

Peut-on refuser de prendre l’assurance groupe?

Oui, la loi Lagarde permet à l’emprunteur de choisir librement son assurance de prêt, dans la mesure où les garanties apportées par le nouvel assureur, sont équivalentes à celles demandées par la banque. Si vous avez à l’origine souscrit l’assurance emprunteur auprès de votre banque, vous avez également la possibilité de faire une délégation d’assurance dans la première année suivant la mise en place du prêt (loi Hamon).

CONTACTEZ-NOUS

 

Formulaire de contact accueil
Envoi

CO.Conseils